VILLE, DATES & HORAIRES

• La Rochelle
• Du 15 au 19 novembre 2021
• Bayonne
• Du 22 au 26 novembre 2021

DURÉE

5 jours (35h)

EFFECTIF

8 personnes

FRAIS D’INSCRIPTION

« Sur Demande »

Formation prise en charge par l’AFDAS, le Pôle Emploi et votre OPCO. Contactez-nous pour plus de renseignements.

OBJECTIFS

• Apporter des compétences complémentaires à des techniciens pour développer leurs opportunités d’emploi,
• Rendre nos stagiaires opérationnels et autonomes lors des différentes étapes d’un repérage, de la lecture scénaristique et du dépouillement des décors à la recherche de décors sur le terrain.

Programme

1. Connaître le métier de repéreur
Le statut du repéreur dans la production :
• Quel est son statut ? (repéreur, assistant mise en scène, régisseur général)
• Comment valoriser ses autres compétences pour travailler à l’issue des repérages
comme technicien de plateau ?
• L’importance des réseaux dans le recrutement.
Le matériel du repéreur :
• De quel matériel a besoin le repéreur pour travailler dans de bonnes conditions ?
• Utiliser sa voiture (indemnités kilométriques) - utiliser une voiture de location
• Situer le repéreur dans la fabrication d’un film
• Situer chronologiquement le film dans sa fabrication. Les étapes de la production / les
étapes de la préparation (repérages / casting / régisseur général).
• Aborder les différentes étapes au niveau desquelles un repéreur est amené à travailler : dès
le début d’un tournage sur un scénario entier, sur la recherche de décor complémentaire
et raccord lorsque le tournage est lancé, sur une partie du scénario avec contraintes géographiques
précises.
Les interlocuteurs du repéreur :
Il est important de s’adresser à chacun, de considérer chaque chef de poste :
• Le directeur de production.
• Le régisseur général.
• Le chef décorateur.
• Le Premier assistant.
• Le réalisateur.
Type de production
Evaluer ses recherches en fonction de la production (CM / clip / LM TV / LM Fiction).
Prendre en compte les besoins inhérents à chaque poste en fonction du budget dès le début des
repérages. Comment établir une relation de confiance ?
Rapide tour d’horizon des corps de métiers présents sur un plateau et les incidences sur la recherche
de décors :
• machinerie (accès camion, dispo rail, stead),
• électricité (groupe ?),
• déco (local, niveau d’intervention très lié au budget),
• HMC (accès, local, loges ?),
• mise en scène (accueil figuration),
• régie (local stockage, cantine, espace restauration, table régie avec alimentation).
2. Pratiquer les repérages à l’issue de la formation
Le stagiaire connaîtra tous les termes techniques liés à son poste et sera capable d’effectuer des
repérages : en phase préparatoire, en analysant un scénario et en effectuant un dépouillement précis,
puis sur le terrain en relation directe avec des propriétaires de décors mais aussi en connaissant
des réseaux facilitateurs pour la recherche de décors. Il saura argumenter la présentation d’un
décor à ses donneurs d’ordre.
Organiser son repérage en phase préparatoire (exercice pratique)
Comment lire et faire le dépouillement décor d’un scénario ? (Modèle de dépouillement : ….. )
Visualiser les décors et imaginer le découpage d’une séquence en plusieurs lieux de tournages
distincts.
Méthode de travail
• Quelles méthodes pour quelles recherches ?
Déterminer le champ territorial de recherches. Si la recherche est régionale, nationale ou internationale,
le moyen de rechercher des décors sera différent.
Envisager un plan d’action. (Recherche au bureau / recherche sur le terrain). Comment organiser
son temps de travail.
Recherches internet :
Google maps/earth – le bon coin – Réseau privé (mail de recherche) – rédiger une annonce
– petite annonce dans le journal ? – identifier des partenaires ressources qui feront tourner
l’annonce
Recherches de terrain :
Arpenter une zone, identifier des personnes ressources (boulangeries etc…).
Comment faire une demande spontanée (avoir un flyer avec l’annonce, donner sa carte de
visite) ?
Connaître un territoire.
Une recherche spécifique :
Le film d’époque. Comment rechercher un décor d’époque, quels sont les pièges à éviter?
Penser à trouver des partenaires pour anticiper la recherche de figurants (association de
médiévistes gérant une forteresse par exemple).
Les ressources du repéreur :
• Quel est le rôle d’un Bureau d’accueil des tournage régional ou local ?
• Qui sont les interlocuteurs ?
• Quand les solliciter et pour quelle tâche ?
Intervention du bureau d’accueil des tournages ALCA.
Bien connaître les différents interlocuteurs institutionnels permet un gain de temps et d’être plus
efficace. Qui sont-ils ? (ONF, armée, Filmfrance, OT, mairie, directeur de communication, etc…).
Son propre réseau professionnel (collègues repéreurs, assistants réalisateurs, régisseurs).
Transmission et archivage :
Les archives de repérages sont très précieuses, elles constituent un fond de recherche qui feront
gagner du temps lors de prochaines recherches.
Transmettre les photos de sa recherche : le travail avec le 1er assistant réalisateur.
Entretenir son réseau :
• La base TAF
• Le bureau d’accueil des tournages
• Les festivals, les avant-premières
3. Exercice pratique :
• Dépouillement des séquences, analyse des documents en notre possession (moodboard,
Plan de tournage, scénario, mails du réalisateur et du 1er Assistant Réalisateur).
• Evaluation du type de décors recherché en fonction des paramètres inhérents au projet
(LM de fiction, casting etc…).
• Préparation des recherches
• Recherches de décors sur le terrain
• Classement des photos et rédaction des libellés de décors
Intervention du réalisateur du film choisi :
• Présentation des décors repérés
• Confrontation avec les repérages story-boardés effectués par le réalisateur pendant la préparation
du film (si le film a déjà été tourné et que le réalisateur dispose d'un storyboard)
• Retour d’expérience et échange avec le réalisateur.

Profil et Prérequis
  • Techniciens du cinéma et de l’audiovisuel néo-aquitains : assistants mise en scène, régisseurs ou adjoints, repéreurs, réalisateurs, décorateurs... Les pré-requis à la candidatures
  • Première expérience sur un plateau de cinéma.
  • Chaque candidat devra fournir un CV et une lettre d’intention.
  • Chacune des 5 sessions sera organisée pour 6 à 8 stagiaires maximum.
Méthode pédagogique

L’atelier alternera théorie et pratique.

Les apports théoriques visent trois objectifs que les stagiaires devront atteindre : 1. Connaître le métier de repéreur

2. Pratiquer les repérages

3. Avoir une vision globale d’un projet au-delà des repérages.

Moyen technique
  • Ordinateur portable
  • Appareil photo numérique
  • Les stagiaires pourront utiliser leur matériel personnel s’ils le souhaitent (ordinateur, appareil photo, smartphone).
Modalité d'évaluation

L’évaluation sera faite par le formateur tout au
long de la formation par le biais de divers exercices
détaillés dans le programme.
Une grille d'évaluation des acquis sera remplie par le formateur qui indiquera les acquis et les axes d'amélioration à envisager.
Un questionnaire d'évaluation sera proposé aux participants dans le but d'améliorer la formation.
6 mois suivants la fin de la formation un nouveau questionnaire à froid seratransmis aux stagiaires.

Validation

Une attestation de formation sera délivrée à l’issue
de la formation.

Formateur

Max Belmessieri
Chaque session de formation sera dirigée par un formateur référent, repéreur (régisseur, assistant réalisateur,
etc.) professionnel en exercice et ayant travaillé en Nouvelle Aquitaine. Un réalisateur interviendra
au cours de la formation pendant 2 jours.

Accessibilité PMR

Nos formations étant itinérantes, nous adaptons
le choix de la salle de formation à nos stagaires.
Merci de nous contacter afin que la formation
puisse avoir lieu dans les conditions d’accueils
adaptées à vos besoins.

* Ce programme n’est pas contractuel et est susceptible d’être adapté par le formateur.